Chaudières

Les technologies évoluent sans cesse, les rendements s'améliorent.
On parle d'économies avec les chaudières basse température ou les chaudières à condensation.
Qu'en est-il exactement ? Voici un panorama des différentes chaudières qui existent sur le marché actuellement.

Chaudière basse température

Chaudière à condensation

Les impératifs économiques et la tendance actuelle à réduire la pollution de l’air ont amené les fabricants de chaudières à de nouveaux concepts.

Alors que les chaudières classiques fonctionnaient avec des températures élevées (entre 70°C et 90°C) pour un rendement autour de 65%, occasionnant un gaspillage énorme d’énergie ainsi que des émissions importantes de gaz, les nouvelles générations (chaudières à condensation, à température basse…) tentent de pallier ces défauts.

Ainsi, les chaudières basse température fonctionnent avec une température moyenne de 40°C et un rendement de l’ordre de 90%, permettant de faire des économies d’énergie et d’argent de près de 20% par rapport aux chaudières conventionnelles.

Chaudière à condensation

Chaudière à condensation

Une chaudière à condensation se distingue par le fait qu’elle utilise, en plus de la chaleur normale de la combustion, la chaleur latente de la vapeur d'eau produite lors de cette combustion et qui est présente dans les fumées d’échappement.

Cette conception de la chaudière a une efficacité accrue par rapport aux chaudières plus traditionnelles.

Le rendement de ces dernières est d'environ 75%, alors que celui des chaudières à condensation peut dépasser 87% en raison de la récupération d’une chaleur qui serait autrement gaspillée.

C'est une technologie en plein essor notamment en raison des meilleurs rendements énergétiques.

Chaudière gaz

Chaudière au gaz

Pour répondre aux exigences de confort thermique et de rendements énergétiques de nos habitations, le chauffage au gaz est souvent considéré comme la solution idéale y compris pour la production d’eau chaude sanitaire.

Lorsque le bâtiment à chauffer est doté d’un système de chauffage central, il y a besoin d’une chaudière pour brûler le gaz et fournir l’énergie thermique nécessaire.

La chaleur est alors transférée, grâce à un corps de chauffe, vers le fluide caloporteur (de l’eau) qui va la diffuser à son tour dans toute l’habitation via un réseau de tuyaux et de radiateurs.

Chaudière fioul

Installation de chauffage au fioul dans une sous-sol

Le choix d'un chauffage au fioul peut être dicté par plusieurs considérations, notamment la nécessité de disposer de chauffage domestique dans une habitation n’ayant pas accès au réseau gazier.

Certes, le fioul est relativement plus coûteux que le gaz naturel mais légèrement moins que le propane. Cela dit, les chaudières à fioul actuelles bénéficient des tout récents développements technologiques dans le domaine du chauffage.

En effet, elles offrent des rendements de plus en plus élevés, sont moins bruyantes, plus propres et génèrent moins d’odeurs que celles que l'on pouvait trouver il y a quelques années.

Par exemple, les chaudières fioul à condensation qui font de la récupération de chaleur sur la vapeur d’eau contenue dans les fumées de combustion permettent des économies qui peuvent atteindre jusqu’à 40%.

Chaudière bois

Chaudière à bois

Le bois a le double avantage d’être écologique et très économique tout en offrant une certaine autonomie d'utilisation. Il n’est donc pas surprenant que de plus en plus de particuliers optent pour le chauffage à bois et les chaudières à bois connaissent actuellement un succès indéniable.

On trouve sur le marché des chaudières à bois qui utilisent différents formes de bois : des bûches, des granulés ou pellets de bois ou encore des plaquettes.

Le rendement de certaines de ces chaudières peut atteindre voire dépasser les 85% quand elles sont équipées des dispositifs appropriés tels que ventilateurs, ballons d'eau chaude ...

Qui ne rêve pas d'une énergie propre et renouvelable ?