Chauffage au plafond

Une bonne isolation

Contrairement aux systèmes de chauffage conventionnels basés sur des radiateurs diffusant de la chaleur dans l’air par convection, le chauffage au plafond rayonne la chaleur exactement comme le soleil, c’est pourquoi on l’appelle aussi plafond rayonnant (ou radiant).

 

Comment ça fonctionne ?

Le procédé, basé sur la technologie de l’infrarouge long, est intégré au plafond par le biais de plaques de plâtre particulières. En effet, derrière chacun de ces panneaux est dissimulé un élément chauffant constitué d’une résistance sous la forme d’un film (mince feuille) alimenté par une ligne électrique spécialisée.

Le film émet de la chaleur sous forme d’ondes thermiques à infrarouge. Ces ondes d’énergie sont absorbées par les objets présents dans la pièce (murs, plancher, mobilier et personnes) et ce n’est qu’alors qu’elles sont converties en chaleur. Cette technologie moderne, bien que ce soit l’une des plus naturelles, garantit que le la chaleur est toujours créée là où elle est le plus nécessaire.

C'est là le plus grand avantage d'un système de chauffage radiant sur le traditionnel système de chauffage à convection (qui s'appuie sur le réchauffement de l'air en premier, pour transférer cette chaleur aux objets).

Pour quels types de bâtiments ?

Le chauffage au plafond convient aussi bien aux constructions neuves qu’aux projets de rénovation. Il fournit une source de chaleur idéale (propre et homogène) pour des applications domestiques bien localisées (transformation d’un comble, par exemple), comme il peut servir de chauffage à la maison tout entière.

Dans un environnement professionnel, il est parfait pour chauffer de grands locaux commerciaux, des bureaux, des salles de classe et des couloirs où il fournit une excellente distribution de chaleur et offre une plus grande liberté d’aménagement des espaces.

Bien entendu, ce système de chauffage rayonnant peut également être installé au sol, dans un plancher chauffant. Si le principe reste le même, le chauffage au plafond présente tout de même l’avantage de n’avoir entre la source de chaleur et la pièce à chauffer qu'une fine couche de plâtre, tandis que le sol est encombré de meubles qui font obstacle à la diffusion de la chaleur, en plus de l'inertie de la chape flottante qui allonge les temps de réponse.

Il reste cependant que le coût d’installation est plus élevé, puisqu’il faut compter de 80 € à 100 € l'installation du mètre carré.